Arrêt au stand : bonnes adresses à Séville

Passé les deux mois à vélo, nos guiboles et nos biclous avaient envie d’une bonne pause. Depuis les premiers coups de froid, nous rêvions de fuir l’hiver.  Et c’est à Séville que le mirage d’une oasis au climat méditerranéen deviendrait réalité ! On a surtout eu de la pluie et des timides journées ensoleillés. Tampis ! Notre moral boosté par l’arrivée des copains quelques jours après, nous avons vraiment adoré cette ville. Elle est à deux mois de vélo de la France, mais aussi à deux heures d’avion, alors voilà nos bonnes adresses à Séville si certain-e-s d’entre vous s’y rendent !

Seville_plan
Vestige de notre plan de Séville !

La ville est un haut lieu touristique. Question monument, il y a de quoi faire !

  • El Palacio de las Dueñas (gratuit le lundi à 16h) : architecture andalouse et joli jardin ! On est arrivé a 16h50, on a attendu 10 minutes et hop.

Seville_duenas

 

  • El Real Alcazar (gratuit le lundi 16h) : juste immense ! Il doit falloir plusieurs jours pour tout voir. Il semble que des scènes de Game of Thrones soient tournées là. Nous sommes arrivés a 15h, on était dans le début de la file des radins malins, qui s’étend rapidement loin devant la cathédrale. Mais l’heure d’attente vaut vraiment le coup. Vous pouvez même prendre quelques citrons pour faire un cake façon Pierre Hermé.

img_5212

(on a aussi visité la Casa de Pilatas, mais c’était assez moyen, aucune explication, et assez fade vu les autres lieux).

Nous avons vu plusieurs fois des groupes de chanteurs et de danseurs de type flamenco sur la place Puerta de Jerez, tout le temps chouette et multo tipico 🙂 Et la ville regorge de dizaines de placettes plus sympa les unes que les autres, juste en se balladant c’est dément. Et puis il y a des terasses partout, même en décembre.

Nous avons aussi trouvés des boutiques engagées permettant de s’approvisionner responsable.

  • La Ortiga, coopérative de vente produits bio/local (calle Tigris 4)
  • Das bort pour de beaux pains d’un kilo dense et complet à la farine locale (calle San Luis 55)

Les marchés couverts offrent de belles étales de produits « terroirs ». Ils sont très sympas visuellement, mais un peu too much pour faire ses courses. Tout de même une mention spéciale pour le marché du quartier Macarena, pas loin de la plaza de la Alameda de Hercules, qui nous a bien plus et où nous nous sommes rendus plusieurs fois. D’ailleurs, quand le marché est fermé, un poissonnier fait frire le poisson de ton choix : trop bon. Il faut aussi impérativement acheter un cornet de chicharonnes (lard frits avec ail et herbes, merci du conseil Florian !!). Du bon gras comme on l’aime !

 

Seville_chicharonnes

 

Pour les restaurants, il y a de quoi faire en menu multilangue ! Il s’agit toujours de tapas, mais en, choissisant le format « plat » et bien cela devient un plat. Une adresse a pris le dessus tout de même, car sortant un peu des classiques croquetas (une tuerie culinaire tout de même !) et autre patatas bravas : Al Aljibe au numéro 74 de la plaza Alameda des Hercules. C’est un peu chic, mais c’était les vacances !

Pour faire des cadeaux ou ramener un souvenir : une boutique de commerce équitable (Oxfam, calle Muñoz Olliver, 5) vend du turrõn et du vin bio du coin. Nous avons pu participer à la soirée de présentation d’un vin jeune type « beaujolais nouveau » produit à 20 km de là, organisée par l’association. C’était très sympa. Les écolos de Séville ressemblent aux écolos de Paris : on a parlé réchauffement climatique en mangeant dans des assiettes en plastique..!

 

Seville_vin

 

Alex a testé les performances des cliniques dentaires pour un plombs qui s’était fait la male deux semaines plus tôt. En une heure, sans rendez-vous et moyennant 55 € l’affaire fut rebouchée ! Il a raté de peu les – 10 % « spécial fêtes » qui commençait le 1er décembre, mais il ne peut que vous conseiller Vitaldent.

Côté vélo nous avons reçu une commande dans le logement que nous avions réservé, deux pneus Continental et un rétroviseur pour Mel ! De quoi repartir sur les chapeaux de roues. En vue Cadix et le Maroc d’où nous écrivons.

2 thoughts on “Arrêt au stand : bonnes adresses à Séville

  • Aline 23 décembre 2016 at 23 h 50 min Reply

    Hola las ciclistas!

    Superbes images et merci pour les différents récits! Hâte d’en lire plus sur votre nouveau continent! 🙂
    Merci pour les bonnes adresses, on verra peut être pour en découvrir quelques unes avec Manuel, Marine, Agnès, Loïs et Anne en août prochain. Et oui, on a prévu une virée chez l’Andalou ! 😉
    Je vous souhaite plein de belles rencontres, des paysages plein les yeux (et les jambes)!

    Cuidate y suerte.
    Un grande abrazo!

  • CATHERINE G 24 décembre 2016 at 17 h 20 min Reply

    Joyeux Noël à tous les deux.
    A bientôt pour d’autres découvertes et d’autres ambiances.
    Bises
    Catherine et Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *